Gestion de trésorerie

La trésorerie d’une l’entreprise correspond à l’argent dont elle dispose une fois les recettes encaissés et les dépenses payées.

Ainsi, le compte peut donc être alors soit en excédent soit en déficit.

La gestion de trésorerie permet de gérer le solde de son compte une fois toutes les charges et dépenses effectuées, de prévoir une trésorerie en excédent mais également parfois en déficit, de pallier aux différentes situations.

Par exemple, en cas de solde créditeur, il est possible d’envisager d’étudier des solutions de placement de la trésorerie.

Ce placement est à décider par l’entreprise en fonction de la durée, des taux d’intérêt, mais également du régime fiscal dont dépend le placement.

Afin d’optimiser au mieux son placement l’entreprise va également tenir compte de la rentabilité et dans un même temps du risque.

En cas de solde débiteur, il sera préférable de privilégier un financement à moyen ou long terme.

Financement et gestion de trésorerie pour entreprise à Marseille

Vous êtes dirigeant de société à Marseille et vous rencontrez des problèmes liés à la trésorerie déficitaire de votre entreprise ? 

Notre cabinet Clair Kauffmann Conseils est un cabinet de gestion en patrimoine à Marseille. Nous conseillons les entreprises dans leurs gestion patrimoniale. 

De ce fait, nous sommes à même d’appuyer votre dossier de financement auprès d’organismes prêteurs avec lesquels nous entretenons des relations, en toute indépendance. 

Nous avons aussi l’expérience est le savoir faire pour auditer ensemble votre dernier exercice comptable et trouver ainsi des solutions de croissance pour votre entreprise

Afin d’obtenir tout renseignement, faire appel à nos services pour le financement de votre trésorerie, vous pouvez dès aujourd’hui contacter gratuitement notre société de Marseille au 04 96 103 700 ou via notre formulaire de contact. 

indemnités de fin de carrière : organisez votre départ à la retraite

Lorsqu’un salarié part à la retraite, l’entreprise a l’obligation de lui verser des indemnités de fin de carrière.

Il y a un minimum quant au montant de ces indemnités, mais celles-ci peuvent être plus avantageuses selon la convention collective de l’entreprise.

De plus, celles-ci varient en fonction de l’ancienneté du salarié ainsi que de son salaire en fin de carrière, mais également selon que la mise à la retraite vient du salarié ou alors de l’employeur (dans ce cas précis, les indemnités seront plus importantes).

Si le salarié seul a décidé de partir à la retraite, les minimums légaux pour les indemnités de fin de carrière sont de :

–         la moitié d’un mois de salaire pour 10 ans d’ancienneté

–         un mois de salaire pour 15 ans d’ancienneté

–         un mois et demi de salaire pour 20 ans d’ancienneté

–         deux mois de salaire pour 30 ans d’ancienneté.